Le prétendu vaccin contre la grippe A : les infos interdites

Le brevet de ce poison a été déposé le 28 08 2007 auprès du bureau des brevets des Etats Unis.

Le brevet déposé en 2007

Curieux, en vérité !
Jusqu’ici, on nous racontait que le prétendu vaccin faisait encore dernièrement l’objet de recherches…
Nous mentirait-on ?

…..

En juin 2009, l’administration OBAMA, par le biais de Kathleen SIBELIUS, secrétaire d’Etat à la Santé, a fait passer une loi accordant l’immunité aux fabricants de vaccins…
A méditer…

….

Rappel

En février 2009, un membre du personnel de Biotest, compagnie pharmaceutique basée en République tchèque, fit des tests sur des furets, leur administrant de prétendues matières vaccinales contre la grippe saisonnière, que lui avait envoyée BAXTER A.G, filiale de BAXTER INTERNATIONAL, basée en Autriche.
Les malheureux furets moururent tous.
Suite à cet incident, une journaliste autrichienne, Jane BURGERMEISTER, fit une enquête ; elle découvrit que l’OMS avait initialement expédié à BAXTER A.G 72 Kg de souches virales de grippe aviaire, et que celle-ci avait été mélangée avec les matières prétendues vaccinales destinées entre autres à ce laboratoire tchèque.
BAXTER A.G avait procédé à l’envoi des 72 Kg de matière virale mélangée avec des matières dites vaccinales à 16 laboratoires répartis dans quatre pays distincts, avec un faux étiquetage les présentant comme des matières vaccinales destinées à la conception de doses de vaccin contre la grippe saisonnière.
La journaliste attesta qu’il ne pouvait s’agir ni d’un accident, ni d’un dysfonctionnement, en raison du niveau de sécurité de BAXTER A.G, et des mesures de sécurité draconiennes qui lui sont imposées pour les manipulations de matières virales.
Les 72 kilos de matière virale constituaient en fait une arme biologique de destruction massive, selon les critères mêmes des instances gouvernementales.
Sans ce consciencieux laborentin tchèque, il y aurait eu des millions de morts dans le monde, et une pandémie de grippe aviaire se serait répandue.
Comme le comprit Jane BURGERMEISTER, il ne pouvait s’agir que d’une tentative de crime de masse par attaque bio terroriste.
La journaliste, afin d’alerter le monde, intenta trois poursuites en justice distinctes, entre avril et juin 2009, accusant une impressionnante liste de personnalités du monde politique, sanitaire et de la haute finance, de tentative et complicité tentative de crime de masse par attaque bio terroriste.
Parmi ces personnalités, citons : les banquiers internationaux de ROTSCHILD, ROCKEFFELER, SOROS ; Bill GATES ; la directrice de l’OMS Margarett CHAN ; le président Barak OBAMA ; le chancelier autrichien Werner FAYMANN, la ministre de la santé autrichienne Alois STOGER…
Le dossier de Jane BURGERMEISTER « action du 1 juin » révèle que la dissémination des virus devait constituer une étape essentielle dans la mise en place d’un niveau d’alerte 6 de pandémie par l’OMS.
Elle met à jour le fait que les 194 pays affiliés à l’OMS acceptent de fait de déléguer à celle-ci la gestion d’une crise de pandémie de niveau 6 sur leur territoire, du moment que ceux-ci reconnaissent le dit niveau 6 sur leur sol national.
En parallèle, la journaliste met en avant toute une liste de mesures d’exception prévues par l’OMS, destinées à être mises en œuvre dans les pays concernés, telles que :
Etablissement de la loi martiale
Usage de la force pour vaccination de masse
Mise en quarantaine de toute personne refusant les injections de prétendus vaccins

En conclusion de son travail, la courageuse journaliste – au chômage depuis – explique qu’il s’agit d’un complot contre l’Humanité ourdi par les banquiers privés internationaux avec leurs complices de l’imposture politique et sanitaire internationale, afin de permettre l’avènement du Nouvel Ordre Mondiale par le biais d’une réduction sensible de la population mondiale, et un choc collectif sur ce qu’il en resterait afin de lui imposer la dictature mondiale criminelle.

Interview Jane Burgermeister

Sarkozy et le Nouvel Ordre Mondial

Quelques précisions indispensables :

La grippe porcine du Mexique :

La grippe porcine du Mexique  dite grippe A (H1N1), sort des laboratoires du PENTAGONE, grâce à un financement de l’OMS.
Ce virus a été créé à travers la recombinaison de virus de grippe aviaire, porcine et humaine, ce qui en fait une arme biologique de destruction massive.
Il est apparu au printemps 2009, à une période qui coïncide avec la visite de Barak OBAMA au Mexique, lequel détient des intérêts dans la société BAXTER INTERNATIONAL, ainsi qu’avec la visite de Nicolas SARKOZY, lequel était venu signer un contrat de plusieurs millions d’euros pour le compte de Sanofi Aventis pour la mise en place d’une fabrique de vaccins contre la grippe saisonnière et porcine.
Le frère médecin de Nicolas SARKOZY détient des intérêts dans le milieu pharmaceutique concerné.

Le virus de la grippe aviaire :

Le virus de la grippe aviaire a fait sa première apparition en 1918, sous l’appellation de grippe
espagnole, suite à une campagne de vaccination contre la typhoïde organisée dès 1917 par la compagnie pharmaceutique ROCKEFFELER.
Le prétendu vaccin avait été fabriqué en sous-traitance, en Chine, sur la base de pus humain infecté.
La grippe espagnole, et qui n’avait rien d’espagnole, tua entre vingt et cinquante millions de personnes en se propageant en dehors des tranchées.
Elle a été ressuscitée en 2003 par l’équipe du professeur TAUBENBERGER dans les laboratoires du PENTAGONE, grâce au financement de l’OMS, sur la base prétendue d’un cadavre d’époque qui aurait été découvert congelé…

L’OMS :

Il s’agit d’une création de la famille de « philanthropes » ROCKEFELLER, qui reste sous le contrôle des magnats de la haute finance internationale, tout comme l’ONU dont elle dépend, également création des banquiers privés internationaux.

Elle a été créée le 7 Avril 1948 à Genève. Comme par hasard en Suisse, le seul pays indépendant n’appartenant ni à l’union européenne, ni à l’OTAN, et bien sûr doté d’une fiscalité incroyable.

Le groupe de BILDERBERGER :

Le groupe de BILDERBERGER fut créé en 1954 à l’hôtel Bilderberg, à OSTERBEEK aux Pays Bas, par le prince BERNHARD de Hollande – ancien officier SS – et David ROCKEFFELLER.
La première réunion de ce groupe planifia la création de l’Union Européenne à titre d’étape en vue de l’avènement du Nouvel Ordre Mondial ; sa dernière réunion en date se déroula du 14 au 17 Juin 2009 à Athènes, avec comme thème principal la nécessité de procéder à une réduction de la population mondiale.

Le TAMIFLU :

Selon le docteur Léon HOROWITZ, spécialiste en maladies rares et en terrorisme biologique, diplômé de la faculté de HARVARD, le TAMIFLU, en plus de provoquer des effets
secondaires tels que des troubles du comportement allant de la tendance à l’automutilation au suicide, a la propriété de rabaisser la température du corps, tout comme l’Aspirine ou le Rélenza.
De ce fait, administré à la suite d’une quelconque injection d’un prétendu vaccin, il permettrait l’incubation du virus ainsi introduit dans l’organisme, faisant de celui-ci une bombe virale.
Donald RUMSFELD est l’un des principaux actionnaires d’une des firmes produisant cette arme biologique déguisée en médicament, et imposée à nos concitoyens par l’imposture sanitaire criminelle au moindre refroidissement…

Les campagnes de vaccination dans le monde :

Certains ouvrages scientifiques nous révèlent l’inefficacité des vaccins et des campagnes de vaccination entreprises par l’OMS dans le monde ; pire, nous apprenons que le SIDA, par exemple, n’est sans doute pas un virus, mais la manifestation d’un affaiblissement général du système immunitaire provoqué par des campagnes de vaccination, telles que celles prétendues contre l’hépatite B (Dr Léon HOROWITZ, expert international en maladies rares et guerre biologique, diplômé de la faculté de HARVARD)
D’après la journaliste scientifique Sylvie SIMON et l’ingénieur chimiste Michel DOGNA, les campagnes de vaccination menées par l’OMS dans le monde n’ont généré que des épidémies, lesquelles ont servi de justificatifs à l’organisation de nouvelles campagnes de vaccination prétendues contre les dites épidémies ; seule la force des campagnes de propagandes menées par l’OMS et ses complices permettent les allégations mensongères faisant état de quelconques miracles de prétendues campagnes de vaccination.
En revanche, il n’est jamais reconnu par les défenseurs de la vaccination que les grandes épidémies de notre Histoire se sont endiguées de façon spontanée, sans aucun vaccin.

Origine de la vaccination :

Ce sont les banquiers privés internationaux qui sont derrière le succès de Louis PASTEUR, l’ayant financé afin qu’il oriente ses recherches de façon à imposer un dogme qui devait favoriser l’essor de l’industrie pharmaceutique telle que nous la connaissons aujourd’hui ; une des premières compagnies pharmaceutiques fut celle de ROCKEFELLER.
La journaliste Sylvie SIMON dans son livre  « Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins », éditions DANGLES, nous apprend que PASTEUR n’était qu’un escroc, falsificateur et imposteur, qui décriait ses confrères, pour ensuite s’approprier leurs recherches, puis n’en garder que ce qui l’intéressait pour l’établissement de dogmes mensongers.
La journaliste cite les nombreux ouvrages d’historiens de renom qui ont élaboré sur l’imposture de PASTEUR, ainsi que de nombreux ouvrages scientifiques démontant les vaccins de façon indéniable.

Le trou de la sécu et les banquiers privés :

Les nations occidentales sont prises en otage par les banquiers privés internationaux, ce de façon plus organisée depuis la création de l’Europe Unie et de l’euro.
Ces criminels internationaux, grâce à leur pouvoir de corruption permis par leur fortunes considérables, et à l’imposture politique qu’ils ont su mettre en place, se sont accaparé le monopole de la création de la monnaie, à la place des nations dont c’est pourtant la prérogative exclusive, constitutionnelle et légale.
Chaque nation est donc contrainte de réaliser des emprunts colossaux à ces faux monnayeurs, pour faire face aux divers frais institutionnels.
Les faux monnayeurs, eux, justifient de chaque nouvel emprunt pour fabriquer leur monnaie, sur la base de rien.
Ils exigent en retour des intérêts qui viennent renforcer leur fortune de façon exponentielle et démesurée.
Ainsi, ces faux-monnayeurs ayant intérêt à ce que les nations qu’ils tiennent sous leur domination monétaire s’endettent, ceux-ci imposent à l’imposture politique de mener leur pays à la faillite, pour générer encore plus de dettes et donc d’emprunts.
C’est ainsi que les imposteurs politiques s’arrangent pour que la sécurité sociale constitue un gouffre sans fin, se faisant en même temps passer pour des philanthropes ne se souciant que du bien-être et de la santé du peuple.

Conclusion :

Ce petit tour d’horizon du dessous des cartes de notre société et de son Histoire nous permet d’appréhender un peu mieux le contexte dans lequel s’inscrit le complot de la grippe porcine que nous dénonçons.
Un prochain article passera au crible plus en détails les mensonges de l’Histoire, celle-ci cachant en fait les étapes de construction, non pas de la société telle que nous avons l’illusion qu’elle est, mais telle qu’elle est en réalité, n’étant en réalité qu’une monumentale imposture sociétale montée et contrôlée par le syndicat du crime de la haute finance internationale.
Nous comprenons mieux que si nous devons nous battre pour notre liberté, il convient de commencer par identifier notre réel ennemi, et de connaître les pièges qu’il nous tend, notamment pour nous leurrer, nous diviser et nous affaiblir.
Autrement dit, la cible que nous identifions est l’imposture politique, la république française, celle-ci n’étant qu’une imposture criminelle qui nous trahit, tout comme elle trahit le peuple continental.
Cette imposture politique constitue depuis 1789  – date d’un coup d’Etat financé et ourdi par le syndicat du crime dénoncé – l’interface entre ledit syndicat du crime, et le peuple manipulé et trahit auquel nous appartenons.
Si notre priorité immédiate est de faire face au complot de la grippe A, nous devons toutes et tous nous unir autour de ce combat pour notre Liberté.
Dans cette optique, en connaissance de cause, nous traiterons prochainement des modes d’actions à mettre en œuvre rapidement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :